Accueil » Troubles du sommeil » Troubles du mouvement liés au sommeil » Trouble du mouvement périodique des membres

Trouble du mouvement périodique des membres

Les informations contenues sur ce site Web ne visent pas à remplacer une relation individuelle avec un professionnel de la santé qualifié et ne constituent pas un avis médical. Lire notre intégralité avertissement médical.

Trouble du mouvement périodique des membres (PLMD) est un trouble du sommeil caractérisé par le mouvement involontaire des membres pendant le sommeil. Elle est auparavant connue sous le nom de myoclonie nocturne. PLMD est différent de Syndrome des jambes sans repos (SJSR). Le SJSR se produit lorsqu'une personne est éveillée ou essaie de dormir tandis que la PLMD se produit lorsqu'une personne dort. Le SJSR est également un mouvement volontaire qui se produit afin de soulager l'inconfort dans les jambes. En revanche, le PLMD est involontaire et la personne qui en souffre ignore souvent ces mouvements.

Quels sont les symptômes du PLMD?

Il est courant pour une personne souffrant de PLMD de se plaindre d'une somnolence diurne excessive et de s'endormir pendant la journée. Ils ont également du mal à s'endormir pendant la nuit. Les personnes atteintes de PLMD ont également du mal à rester endormies toute la nuit.

Le symptôme le plus courant du PLMD est mouvements involontaires des membres pendant le sommeil. Ces mouvements des membres se produisent à intervalles réguliers. Les intervalles de ces mouvements sont n'importe où entre 20 à 40 secondes d'intervalle. Ces mouvements se produisent souvent pendant la première moitié de la nuit quand une personne est encore stades de sommeil non paradoxal.

Qu'est-ce qui cause le PLMD?

Il existe deux types de troubles du mouvement périodique des membres: LMDB primaire ou LMDB secondaire. Ils sont différenciés par leur cause.

La cause du PLMD primaire est inconnue. Bien que l'on pense qu'elle est associée à des anomalies dans la régulation des nerfs voyageant du cerveau aux membres, nous ne savons toujours pas ce qui cause ces anomalies. Selon le National Sleep Foundation Le PLMD primaire est assez rare. Il n'est pas non plus considéré comme grave, mais les complications qui pourraient survenir lors de la PLMD primaire peuvent être préoccupantes.

D'autre part, le PLMD secondaire est le résultat d'un autre problème médical. Il existe de nombreuses causes de PLMD secondaire. La plupart d'entre eux peuvent également causer le syndrome des jambes sans repos. Les autres causes comprennent:

  • Le diabète sucré
  • Tumeur de la moelle épinière
  • Lésion de la moelle épinière
  • Carence en fer

En plus de ce qui précède, les conditions médicales suivantes peuvent également déclencher la PLMD secondaire:

  • Apnée du sommeil - un trouble du sommeil dans lequel une personne a une respiration superficielle ou des pauses respiratoires pendant le sommeil.
  • Urémie - une condition dans laquelle une mauvaise fonction rénale entraîne une accumulation de déchets dans le sang.
  • La narcolepsie - Un trouble du sommeil qui provoque chez une personne une somnolence excessive. Une personne atteinte de narcolepsie éprouve une envie irrésistible de dormir pendant les heures d'éveil. Cela peut amener une personne à s'endormir même en effectuant des activités où et quand elle se trouve.
  • Atrophie multisystématisée - un trouble neurologique rare
  • Anémie - une condition médicale causée par le faible taux d'hémoglobine. L'hémoglobine est la substance qui transporte l'oxygène dans le sang.
  • Trouble du comportement REM - un type de trouble du sommeil où une personne a des rêves vifs qu'elle réalise. Cela se traduit par l'interruption de leur sommeil.
  • Médicaments - plusieurs médicaments peuvent provoquer chez une personne des symptômes de PLMD. Cela comprend certains types d'antidépresseurs, d'antipsychotiques et de médicaments antinauséeux

Le PLMD peut-il être traité?

Non, il n'existe aucun traitement connu pour la PLMD. Cependant, il existe des moyens de soulager leurs symptômes. En raison de la similitude du PLMD avec le SJSR, la plupart des médicaments utilisés pour traiter le PLMD et le SJSR sont les mêmes.

Les benzodiazépines

Les benzodiazépines sont des médicaments qui contrôlent les contractions musculaires. Ils sont également classés comme sédatifs afin qu'ils puissent aider les patients à dormir grâce aux mouvements provoqués par la PLMD. La drogue Le clonazépam s'est avéré efficace pour réduire le nombre total de mouvements causés par le PLMD.

Agents dopaminergiques

Ce sont des médicaments qui augmentent les niveaux de dopamine dans le cerveau. Dopamine est un neurotransmetteur responsable de la régulation des mouvements musculaires.

Agonistes du GABA

Les agonistes du GABA inhibent la libération de neurotransmetteurs qui stimulent les contractions musculaires.

Anticonvulsivants

Ces médicaments peuvent aider à réduire les contractions musculaires. La gabapentine est l'anticonvulsivant le plus couramment prescrit pour le traitement de la PLMD.

Ressources supplémentaires:

Les informations contenues sur ce site Web ne visent pas à remplacer une relation individuelle avec un professionnel de la santé qualifié et ne constituent pas un avis médical. Lire notre intégralité avertissement médical.

Psst ... l'industrie de l'examen du sommeil regorge de menteurs, de requins et de voleurs. C'est une version moderne de se faire arnaquer dans votre magasin de matelas local. Donc, pourquoi devriez-vous nous faire confiance?