Accueil » Comprendre le sommeil » Sommeil et fertilité

Sommeil et fertilité

Les informations contenues sur ce site Web ne visent pas à remplacer une relation individuelle avec un professionnel de la santé qualifié et ne constituent pas un avis médical. Lire notre intégralité avertissement médical.

Bien dormir pourrait augmenter vos chances de concevoir. Bien que ce ne soit pas le seul facteur, le sommeil joue certainement un rôle dans la fertilité; le fonctionnement reproductif masculin et féminin s'améliore avec un sommeil suffisant car les hormones sont mieux équilibrées et tous les organes fonctionnent correctement. 

Les autres facteurs qui jouent un rôle important dans la fertilité masculine et féminine sont l'âge, le poids, la santé mentale (le stress, la dépression et l'anxiété peuvent jouer contre vous), la consommation de tabac, d'alcool ou de drogues illicites et les antécédents d'infections sexuellement transmissibles.

La fertilité est sûrement compliquée et dépend de nombreux facteurs - nous allons ici nous concentrer sur comment et pourquoi le sommeil et la fertilité sont liés.

Sommeil et fertilité chez les femmes

Les cycles menstruels sont en étroite relation avec le rythme circadien chez les femmes. Le rythme circadien est le rythme biologique du corps. Un centre cérébral appelé noyau suprachiasmatique est considéré comme responsable du rythme circadien - il indique au corps quand libérer quelles hormones et en quelle quantité. Le rythme circadien repose sur le rythme jour / nuit, tandis qu'un sommeil adéquat et régulier lui permet de bien fonctionner.

Les cycles menstruels sont rythmiques et dépendent d'une sécrétion hormonale rythmique appropriée. Un horaire de sommeil chargé jette ces deux rythmes dans le désordre. Quelques DE CAS suggèrent que le travail par quarts peut perturber le cycle menstruel. Autre des études indiquent que de faibles niveaux d'hormones prolactine et mélatonine, en particulier, suppriment la fonction ovarienne chez les femmes qui travaillent la nuit.

Les femmes qui dorment plus longtemps semblent avoir des niveaux plus élevés de FSH (hormone folliculo-stimulante), dont la fonction est de stimuler la croissance des follicules ovariens avant la libération de l'ovule. La FSH contribue également à augmenter la production d'œstradiol (une forme de œstrogènes).

Mélatonine - un composant important?

La mélatonine, «l'hormone des ténèbres» généralement associée à l'endormissement, était trouvé de varier en niveau en fonction de la partie du cycle, atteignant le point le plus bas dans la phase préovulatoire et le plus élevé dans la phase lutéale. Bien que ses changements ne soient pas aussi drastiques que ceux de la LH, de l'œstradiol ou de la progestérone, la mélatonine peut être la clé pour résoudre les problèmes de fertilité de certaines femmes.

Femmes qui prennent des suppléments de mélatonine lors d'une fécondation in vitro (FIV) sembler pour avoir plus de chances de grossesse. La mélatonine agit comme un antioxydant (elle réduit les dommages oxydatifs) et protège l'œuf.

Sommeil et fertilité chez les hommes

Le rythme circadien est important pour la fertilité masculine, pas seulement féminine. Des hormones comme la LH et la FSH sont nécessaires à la production et à la maturité du sperme. Testostérone est l'hormone de reproduction la plus importante pour les hommes et elle diminue beaucoup chez ceux qui sont privés de sommeil. Lorsque les jeunes hommes en bonne santé dorment peu de 5 heures, après une semaine, leur testostérone est diminué de 10 à 15%, atteignant le niveau d'une personne de 20 ans de plus. 

Une étude a révélé qu'un temps de sommeil court entraîne une diminution du nombre de spermatozoïdes et un taux de survie des spermatozoïdes plus faible. Les chercheurs ont découvert une augmentation de la production d'anticorps anti-sperme qui se traduit par une altération de la qualité du sperme.

Les hommes qui ont le plus de problèmes de fertilité sont généralement ceux qui rapport avoir du mal à dormir.

Troubles du sommeil liés à l'infertilité

Tout trouble qui entraîne un temps de sommeil court, comme insomnie; temps de sommeil excessif tel que hypersomnie, ou sommeil fragmenté (réveils fréquents) comme le sommeil obstructif apnée; altère finalement la fertilité. Troubles du rythme circadien vont de pair avec des hormones perturbées, y compris les hormones reproductives.

Pour les hommes comme pour les femmes, la durée et la qualité du sommeil sont étroitement liées à la fertilité et à une conception réussie. Un mauvais sommeil entraîne généralement une inflammation et un système immunitaire inefficace qui est également en corrélation négative avec la fertilité. De nombreux couples infertiles se plaignent d'insomnie ainsi que de dépression et d'anxiété.

Figure 1. Stress, dysrégulation du sommeil et dysrythmie circadienne comme voies potentielles de l'infertilité. Source: Sommeil, troubles du sommeil et fertilité chez les femmes.

L'image ci-dessus montre la relation entre le sommeil inapproprié / dérégulé, l'axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien (axe HPA) et le rythme circadien chez la femme. L'axe HPA est notre principal système de réponse au stress. Recherche suggère que l'axe HPA peut avoir un effet direct sur les hormones reproductrices féminines et un effet indirect sur la fertilité, les cycles menstruels et le développement folliculaire.

La dysrythmie circadienne fait référence à des changements soudains et importants du rythme biologique quotidien, tels que le travail posté ou simplement un manque d'horaire de sommeil (par exemple, sortir et rester debout tard, dormir le week-end, puis se lever tôt pour la semaine de travail). Comme les hormones reproductrices féminines ont un schéma circadien, un horaire foiré se reflète sur la sécrétion hormonale. La recherche mentionnée ci-dessus indique que plus de 50% des travailleuses postées signalent des changements menstruels pendant le travail par quarts; ils courent également un risque plus élevé «d'infertilité, d'avortements spontanés, de naissance prématurée et de troubles du développement fœtal».

Un autre problème réside dans la mélatonine perturbée qui, bien que pas complètement étudiée, joue un rôle dans la conception réussie.

Chez les hommes, l'infertilité est liée au nombre de spermatozoïdes, aux mouvements et au taux de survie. L'apnée obstructive du sommeil est un trouble couramment discuté chez les hommes; elle est associée à une dysfonction érectile (jusqu'à 60 % des personnes souffrant d'AOS) et une mauvaise qualité du sperme. L'AOS est un trouble respiratoire dans lequel une personne cesse de respirer plusieurs fois par nuit; pour reprendre leur souffle, ils se réveillent. L'AOS est traitée avec succès, mais le problème est que les gens sont rarement conscients d'avoir ce trouble - ils ne savent pas qu'ils ronflent et ne se souviennent pas de leur réveil. Les femmes atteintes d'AOS ont tendance à souffrir du syndrome des ovaires polykystiques.

Améliorez votre sommeil

Selon Sleep.org, un site Web de la National Sleep Foundation, ceux qui essaient de concevoir devraient s'assurer de:

  • Dors juste assez et au bon moment - évitez de dormir et de réduire votre sommeil. Sept à huit heures de sommeil semblent être les meilleures pour les femmes qui essaient de concevoir par FIV. Se coucher trop tard perturbe également les hormones, comme nous l'avons vu ci-dessus. Si vous ne savez pas si vous dormez suffisamment ou non, consultez notre guide de la durée du sommeil. Assurez-vous que votre sommeil est aussi régulier que possible en vous couchant et en vous réveillant à peu près en même temps.
  • Évitez les écrans; téléphones, tablettes, ordinateurs - tous. Il en va de même pour le fort la lumière blanche. Ils ont un impact négatif sur votre horaire veille-sommeil et votre rythme circadien en supprimant la mélatonine. Cette hormone n'est sécrétée que dans un environnement sombre et elle joue un rôle dans la protection des œufs chez les femmes alors qu'une faible teneur en mélatonine était trouvé chez les hommes infertiles. Même s'il est important d'éviter la lumière la nuit, vous devez également vous exposer à une lumière vive le matin et tout au long de la journée. Dans les mois sombres d'hiver, vous pouvez recourir à la luminothérapie - en utilisant une lampe à lumière vive qui imite la lumière du soleil.

Voici d'autres conseils importants pour améliorer votre sommeil:

  • Réservez votre lit pour dormir et faire l'amour. Votre chambre devrait être le lieu que vous associez au calme, au sommeil et au repos et votre lit devrait l'être encore plus. Évitez d'utiliser votre téléphone, de travailler, de manger ou de faire tout ce qui vous cause du stress au lit.
  • Exercice. L'exercice améliore le sommeil et réduit le stress, mais il est également lié à une meilleure fertilité. Faites bouger votre corps pour qu'il puisse vous servir correctement.
  • Détendez-vous. Si possible, évitez les choses qui causent du stress et faites une routine relaxante le soir. Cela peut inclure un bain chaud, une tasse de thé, la lecture, la prière ou faire un passe-temps apaisant. Tout ce qui fonctionne pour vous et aide votre esprit à se désencombrer.

Enfin, si vous travaillez à augmenter votre fertilité, le sommeil seul ne vous aidera pas, car il est tout aussi important d'éviter les substances nocives et de modifier votre mode de vie.

Ressources additionnelles

  1. Sommeil, troubles du sommeil et fertilité chez les femmes. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4402098/
  2. Influence du sommeil sur la fertilité chez les femmes. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6125064/
  3. La privation de sommeil et la santé des spermatozoïdes au coucher tardif en augmentant la production d'anticorps antispermes: une étude prospective de 981 hommes en bonne santé. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5402839/

Psst ... l'industrie de l'examen du sommeil regorge de menteurs, de requins et de voleurs. C'est une version moderne de se faire arnaquer dans votre magasin de matelas local. Donc, pourquoi devriez-vous nous faire confiance?