Accueil » Comprendre le sommeil » Pourquoi dormons-nous?

Pourquoi dormons-nous?

Aperçu

Il n'y a pas encore eu de réponse unique à cette question car le sommeil est incroyablement complexe avec de nombreuses fonctions et processus se produisant pendant le sommeil. Bien que physiquement assez inactive, notre activité mentale ne doit pas être ignorée. Nos esprits nous préparent à l'apprentissage futur, nous stockons des informations de la mémoire à court terme à la mémoire à long terme, nous rêvons - c'est ici que nous nous impliquons émotionnellement avec les informations dont notre cerveau traite.

Nos niveaux d'énergie diminuent à mesure que le métabolisme ralentit, les cellules nerveuses sont `` nettoyées '' des substances nocives, les neurotransmetteurs et les hormones sont reconstitués, le système immunitaire est renforcé, les cellules et les tissus sont restaurés et rajeunis.

Le matin, nous nous sentons reposés, émotionnellement stables, énergiques et globalement bons. C'est ainsi que cela devrait être chez les personnes en bonne santé. Divers troubles et troubles du sommeil ont aidé les scientifiques à voir ce qui se passe lorsque nous ne dormons pas assez ou ne dormons pas suffisamment de qualité dormir. Ils ont mené des recherches sur ce qui se passe si une personne est privée d'un seul stade de sommeil. Les conséquences d'un mauvais sommeil ou de l'absence de sommeil nous montrent clairement pourquoi nous devons dormir en premier lieu.

Ici, nous donnons un aperçu des théories actuelles du sommeil et des découvertes populaires dans le processus de recherche d'une réponse à «Pourquoi dormons-nous?».

Théories sur les raisons pour lesquelles nous dormons

Bien que personne ne puisse s'entendre sur une seule théorie sur les raisons pour lesquelles nous dormons, il est bon d'avoir un aperçu des théories actuelles car elles sont le produit de nombreuses études et recherches sur le sommeil. La combinaison de deux ou plusieurs théories pourrait nous donner une réponse plus précise.

Théorie de l'inactivité (théorie évolutionniste, théorie adaptative)

Cette théorie suggère que le sommeil s'est développé au cours du processus d'évolution. Les scientifiques affirment que les animaux qui étaient inactifs la nuit n'étaient pas aussi vulnérables aux prédateurs que ceux qui se déplaçaient. De plus, la nuit et la faible visibilité augmentent les risques de tomber ou de se blesser. On pense que le sommeil n'était qu'un comportement évolutif approprié qui s'est avéré le plus efficace et qui s'est donc développé davantage et est resté un comportement nécessaire chez la plupart des animaux.

Cette théorie ne semble pas étayée par des arguments solides - par exemple, comment se fait-il qu'un animal inconscient soit mieux protégé qu'un animal pleinement alerte? Si la sécurité était la principale raison pour laquelle nous dormons, pourquoi serions-nous si inconscients de notre environnement et des dangers possibles qui approchent pendant le sommeil?

Théorie de la conservation de l'énergie

Cette théorie peut être en partie liée à la théorie de l'inactivité. Il déclare que compte tenu faible consommation d'énergie pendant le sommeil, la principale raison du sommeil pourrait être la conservation de l'énergie. La concurrence pour la source d'énergie pourrait être liée à la survie du plus apte. De plus, le sommeil aide les êtres vivants à conserver leur énergie à des moments où ils ne peuvent pas trouver facilement de nourriture (la nuit ou en hiver).

Notre cerveau consomme environ 20% de notre énergie, ce qui est important, et réduire au moins un peu l'activité cérébrale peut être bénéfique pour l'économie d'énergie globale. Pendant le sommeil, la dépense énergétique diminue de 5 à 10%, ce qui est suffisant pour préserver une partie de l'énergie précieuse. L'un des points forts de cette théorie est le fait que les animaux à sang froid dorment beaucoup moins que les animaux à sang chaud.

Cependant, même si l'énergie est en partie conservée pendant le sommeil et que le métabolisme est ralenti, il existe de nombreux autres avantages pour la santé physique et mentale du sommeil qui ne peuvent tout simplement pas être ignorés en faveur de la théorie de la préservation de l'énergie comme seule raison de dormir.

Théorie réparatrice

L'hormone de croissance est libérée pendant le sommeil et aide à réparer et à restaurer les cellules et les tissus de notre corps. Chez les enfants, cette hormone favorise la croissance du corps, ce qui peut expliquer pourquoi les enfants ont besoin de tant de sommeil.

Des études ont montré qu'une privation complète de sommeil pendant une certaine période peut entraîner la mort des animaux, car ils perdent complètement les mécanismes de défense de leur système immunitaire. Notre cerveau a besoin d'entretien pendant le sommeil car l'activité de nos cellules nerveuses se traduit par des sous-produits qui s'accumulent de plus en plus au cours de notre temps de veille. Le nom de ce sous-produit est l'adénosine et son accumulation est l'une des choses qui nous rendent somnolent. Nous devons arrêter de produire de l'adénosine pour la nettoyer du cerveau, et le sommeil est le moyen d'y parvenir.

Il est à noter que la caféine «masque» notre fatigue en bloquant l'effet de l'adénosine. Cela peut être mauvais pour la santé de notre cerveau car nous perdons le contact avec nos besoins naturels de sommeil et ne laissons pas notre cerveau faire l'entretien, ce qui permet à beaucoup trop d'adénosine de s'accumuler.

Le sommeil contribue également à notre stabilité émotionnelle en permettant à l'amygdale, le centre de la peur et des émotions du cerveau, de se rafraîchir. Avec la perte de sommeil, nos muscles et nos tissus ne sont pas restaurés et la mémoire n'est pas consolidée, ce qui rend plus difficile la concentration et l'activité physique.

Théorie de la plasticité cérébrale

Cette théorie concerne les changements dans la façon dont notre cerveau est structuré et organisé. Nous savons que chez les enfants, la plupart du développement cérébral se produit pendant le sommeil; cependant, le sommeil est également bénéfique pour la structuration du cerveau des adultes. Certaines synapses sont renforcées et d'autres non - selon l'importance des informations que notre cerveau traite.

Aussi profond, sommeil lent est responsable d'une partie de la consolidation de la mémoire, des mouvements oculaires rapides (REM) le sommeil utilise en outre une réponse émotionnelle à l'apprentissage. Une étude menée à Ottawa a montré que les participants apprenant le français avaient plus d'activité REM et rêvaient de communiquer en français. Les participants qui n'ont pas connu d'augmentation de REM ont fait le moins de progrès pendant le cours. Savoir ce que sont les choses et comment elles s'appellent est connu comme mémoire déclarative.

Le REM semble également être impliqué dans l'apprentissage visuel, tandis que les stades de sommeil léger (stade 1 et stade 2) sont importants pour l'apprentissage moteur - apprentissage comment faire des choses - c'est ce qu'on appelle mémoire procédurale. Le cerveau traite les informations qui nécessitent des compétences motrices telles que la coordination et l'exécution de tâches (natation, vélo).

Que se passe-t-il si vous ne dormez pas suffisamment?

Les scientifiques du sommeil ont lié le manque de sommeil à une durée de vie plus courte et à un risque accru de développer un type de démence, comme la maladie d'Alzheimer, plus tard dans la vie. Chronique la privation de sommeil est liée au diabète, aux maladies cardiovasculaires, aux troubles moteurs et à la faiblesse du système immunitaire. De mauvaises capacités d'apprentissage et de mémoire, des migraines fréquentes et un risque plus élevé d'anxiété sont ce qui frappe ceux qui n'ont pas assez de sommeil paradoxal.

Même une nuit de mauvais sommeil entraîne une altération des capacités cognitives le lendemain. Donc, si vous réduisez votre sommeil pour travailler plus, vous finirez par faire plus d'erreurs et moins travailler parce que vous ne serez pas aussi rapide que vous pourriez l'être. Le sommeil fait partie de notre rythme circadien et il doit être respecté en tant que tel.

Prendre soin de vos habitudes de sommeil et prendre soin de l'heure à laquelle vous vous couchez et vous réveillez, assurez-vous d'avoir suffisamment d'heures de sommeil est essentiel pour un sommeil sain. Il y a beaucoup de choses tu peux faire pour améliorer la qualité et la quantité de votre nuit de sommeil.

Une bonne nuit de sommeil vous assurera d'être en bonne santé et réduira les risques d'erreurs, y compris celles de la somnolence au volant, qui constituent l'une des principales causes des accidents de la route.

Ressources additionnelles

  1. Pourquoi dormons-nous, de toute façon? Un sommeil sain. Harvard. http://healthysleep.med.harvard.edu/healthy/matters/benefits-of-sleep/why-do-we-sleep Consulté le 23 décembre 2018.
  2. De Koninck J, Christ G. Efficacité de l'apprentissage des langues, rêves et sommeil paradoxal. Journal psychiatrique de l'Université d'Ottawa. https: //www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2374794 Consulté le 23 décembre 2018.
  3. Sommeil, apprentissage et mémoire. Un sommeil sain. Harvard. http://healthysleep.med.harvard.edu/healthy/matters/benefits-of-sleep/learning-memory Consulté le 23 décembre 2018.

Les informations contenues sur ce site Web ne visent pas à remplacer une relation individuelle avec un professionnel de la santé qualifié et ne constituent pas un avis médical. Lire notre intégralité avertissement médical.

Psst ... l'industrie de l'examen du sommeil regorge de menteurs, de requins et de voleurs. C'est une version moderne de se faire arnaquer dans votre magasin de matelas local. Donc, pourquoi devriez-vous nous faire confiance?